Chaire UNESCO sur la diversité
des expressions culturelles

Chaire UNESCO sur la diversité des expressions culturelles

Coopération internationale

Vous êtes ici

 « Promouvoir les musiques d’Afrique et du Moyen-Orient à travers le monde ; encourager la mobilité artistique ; favoriser le développement des secteurs culturels nationaux ; contribuer à l’amélioration de la condition des artistes du Sud ; renforcer les rapports Nord-Sud et Sud-Sud dans le secteur culturel. Telles sont nos urgences.

(Brahim El Mazned, Directeur du festival Visa for Music)
Rapport mondial 2015, « Repenser les politiques culturelles », p. 127.

« La Convention de 2005 appelle à la mise en œuvre d’un nouveau système de gouvernance de la culture, reposant non seulement sur des interventions nationales, mais également sur un mécanisme de solidarité et de la coopération internationale » (Secrétaire de la Convention de 2005, Rapport mondial 2015, p. 19). Plusieurs dispositions de la Convention encouragent les Parties à soutenir la coopération internationale dans un objectif de développement durable et de réduction de la pauvreté, particulièrement pour ce qui est des besoins spécifiques des pays en développement. Ainsi, les articles 12 à 18 s’intéressent aux objectifs de la coopération internationale et aux différents moyens pour la favoriser, notamment au bénéfice des pays en développement. L’assistance technique, financière et humaine, l’établissement de partenariats, l’adoption de cadres institutionnels et juridiques adaptés, l’adoption des mesures soutenant le travail créatif et facilitant la mobilité des artistes des pays en développement, font partie de l’éventail des mesures auxquelles les Parties peuvent recourir. 

Ce troisième axe de recherche s’intéresse à la mise en œuvre des principales dispositions de la Convention de 2005 relatives à la coopération et à la solidarité internationales, y compris dans l’environnement numérique.