Chaire UNESCO sur la diversité
des expressions culturelles

Chaire UNESCO sur la diversité des expressions culturelles

Double lancement de la Chaire UNESCO sur la diversité des expressions culturelles sur le thème des « Politiques et coopérations culturelles au temps du numérique »

Vous êtes ici

Accueil Double lancement de la Chaire UNESCO sur la diversité des expressions culturelles sur le thème des « Politiques et coopérations culturelles au temps du numérique »
11 Octobre 2018

Le 28 septembre dernier s’est tenue le double lancement Politiques et coopération culturelles au temps du numérique, organisé par la Chaire UNESCO sur la diversité des expressions culturelles à la Maison de la littérature de Québec. Une cinquantaine de personnes ont assisté à cet événement. 

L’événement a débuté par le lancement du Rapport Mondial de l’UNESCO 2018 Reǀpenser les politiques culturelles en présence de Madame Danielle Cliche, Secrétaire de la Convention sur la diversité des expressions culturelles. Trois auteurs du rapport dont monsieur Octavio Kulesz (fondateur des Éditions Teseo et consultant), madame Lydia Deloumeaux (spécialiste adjointe de programme, Institut de statistique de l’UNESCO) et la professeure Véronique Guèvremont (titulaire de la Chaire UNESCO), ont présenté leurs principales constatations sur l’état et la mise en œuvre de la Convention de l’UNESCO de 2005, en mettant l’accent plus particulièrement sur les enjeux du numérique.

Par la suite, l’Étude sur la coopération internationale avec des pays africains francophones en vue de mettre en œuvre la Convention de 2005 dans l’environnement numérique était lancée. Il s’agit d’une étude réalisée par une équipe d’étudiants de la Chaire UNESCO sous la direction de Véronique Guèvremont et d’Ivana Otasevic. Cette dernière s’intéresse plus spécifiquement à cinq pays ayant une relation privilégiée avec le Québec (Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Mali, Sénégal), et vise à nourrir la réflexion sur la mise en œuvre des engagements de coopération internationale qui découlent de la Convention sur la diversité des expressions culturelles. Les auteurs ont discuté des actions que pourrait prioriser le Québec pour bonifier la coopération pour le développement, identifiée comme une priorité à la fois dans sa nouvelle Politique culturelle et dans sa plus récente Politique internationale. Cette étude sera distribuée aux Parties à la Convention de l’UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles lors du prochain Comité intergouvernemental en décembre 2018. Elle sera également publiée par le Secrétariat de la Convention de 2005 dans sa Collection Politique et Recherche.