Chaire UNESCO sur la diversité
des expressions culturelles

Chaire UNESCO sur la diversité des expressions culturelles

Nouvelles

Vous êtes ici

Accueil Nouvelles

21 Mars 2024

La Chaire UNESCO sur la diversité des expressions culturelles, la Chaire UNESCO pour les droits de l’homme et la démocratie, l’Observatoire de la diversité et des droits culturels de Fribourg, le CELAT, Centre de recherches Cultures – Arts – Sociétés de l'Université Laval et le Centre d'études sur les médias (CEM) s’associent pour organiser les 9 et 10 mai 2024, de 9h00 à 12h00 à la Maison de la littérature (La scène littéraire), Québec, une 4e Journée d’étude Accéder à soi. Accéder à l’autre. dans le cadre du programme de recherche de la Chaire UNESCO consacré à la protection et à la promotion des droits culturels et des expressions culturelles des personnes migrantes. La thématique choisie pour cette nouvelle édition est « Diversité des expressions culturelles, médias et migration ». 

Cette Journée d'étude est structurée autour de deux axes principaux. Dans le cadre du premier axe, les intervenants aborderont les thèmes de la visibilité et de la représentativité des personnes migrantes dans les expressions culturelles et dans les médias québécois et canadiens (dans ce cas, on se réfère à la fois aux médias traditionnels, aux médias en ligne, aux médias sociaux). En ce qui concerne le deuxième axe, les intervenants aborderont plutôt la participation des personnes migrantes à la création, la production et la diffusion d'expressions culturelles et de contenus médiatiques, que ces personnes agissent à titre de scénaristes, réalisateurs, producteurs, techniciens ou d’autres professionnels impliquées dans la conception et la réalisation de ces expressions et contenus. 

Cet événement en format hybride, s’inscrit dans les suites de:

Formulaire d'inscription.

Programme de l'événement est à venir.  

06 Mars 2024

La Chaire UNESCO, le Centre de recherche Cultures-Arts-Sociétés (CELAT) et le Centre d'études en droit administratif et constitutionnel de la Faculté de droit de l'Université Laval, ont le plaisir d'accueillir deux conférenciers, Véronique Guèvremont et Patrick Taillon, tous deux professeurs titulaires à la Faculté de droit de l'Université Laval lors de la prochaine conférence dans le cadre des Midis de la culture portant sur "La souveraineté culturelle du Québec à l'ère du numérique: rapport du Comité-conseil sur la découvrabilité des contenus culturels". 

L'événement aura lieu le lundi 18 mars 2024 de 12h30 à 14h00 en mode hybride (Local 2419 Pavillon Charles-De Koninck de l'Université Laval et en ligne (via la plateforme Zoom)). L'inscription est gratuite mais obligatoire. 

Voir pour les modalités d'inscription (Zoom)

Au plaisir de vous y voir en grand nombre ! 

 

Mise en contexte de la conférence

Les membres du Comité-conseil sur la découvrabilité des contenus culturels ont présenté le 31 janvier 2024 le rapport La souveraineté culturelle du Québec à l'ère du numérique. La titulaire de la Chaire, Véronique Guèvremont, a fait partie de ce comité avec trois autres experts, soit Patrick Taillon, professeur à la Faculté de droit de l’Université Laval, Louise Beaudoin, notamment ex-ministre de la Culture et des Communications et ex-ministre des Relations internationales du Québec, ainsi que Clément Duhaime, haut fonctionnaire québécois ayant entre autres exercé les fonctions d’administrateur en chef de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF).

Les réponses formulées par le comité se déclinent en trente-deux recommandations qui s’inscrivent dans une vision globale visant à protéger et à promouvoir les contenus culturels d’expression originale de langue française. Le comité estime qu’en agissant en faveur de toutes les œuvres originales francophones, le Québec se dotera des moyens de préserver sa culture et sa langue, tout en contribuant au rayonnement de ses propres expressions culturelles au sein d’une francophonie qui rassemble plus de 321 millions de personnes sur tous les continents.

Inspirées par la démarche du Québec dans la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles, les recommandations du Comité reposent sur l’effet combiné d’une stratégie de coopération menée à la fois à l’international et au sein de la fédération canadienne, de même que sur des actions législatives, réglementaires, administratives et budgétaires conduites au Québec. Ces recommandations se veulent complémentaires et doivent donc être poursuivies comme un tout.

Les experts suggèrent notamment que le Québec légifère afin de garantir le droit à la découvrabilité des contenus culturels d’expression française. Le rapport peut être consulté ici.

15 Février 2024

La conférence "La protection de la culture dans les accords de commerce" dans le cadre des Midis de la culture de la Chaire UNESCO ayant lieu le 5 octobre 2023 à l'Université Laval, Québec, est maintenant disponible en ligne sur la chaîne Youtube de la Chaire UNESCO. 

Cet événement a été organisé par la Chaire UNESCO en partenariat avec la Chaire de recherche sur les nouveaux enjeux de la mondialisation économique (NEME)

01 Février 2024

Les membres du Comité-conseil sur la découvrabilité des contenus culturels ont présenté le 31 janvier 2024 le rapport La souveraineté culturelle du Québec à l'ère du numérique. La titulaire de la Chaire, Véronique Guèvremont, a fait partie de ce comité avec trois autres experts, soit Patrick Taillon, professeur à la Faculté de droit de l’Université Laval, Louise Beaudoin, notamment ex-ministre de la Culture et des Communications et ex-ministre des Relations internationales du Québec, ainsi que Clément Duhaime, haut fonctionnaire québécois ayant entre autres exercé les fonctions d’administrateur en chef de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF).

Rappelons que le ministre de la Culture et des Communications, Mathieu Lacombe, avait annoncé au printemps 2023 la création d’un groupe d’experts ayant pour mandat de répondre à trois questions :

  • comment protéger l’accès à la culture québécoise à l’ère du numérique ;
  • comment améliorer le positionnement du contenu culturel québécois francophone sur les plateformes numériques, et ;
  • comment défendre la spécificité linguistique québécoise.

Les réponses formulées par le comité se déclinent en trente-deux recommandations qui s’inscrivent dans une vision globale visant à protéger et à promouvoir les contenus culturels d’expression originale de langue française. Le comité estime qu’en agissant en faveur de toutes les œuvres originales francophones, le Québec se dotera des moyens de préserver sa culture et sa langue, tout en contribuant au rayonnement de ses propres expressions culturelles au sein d’une francophonie qui rassemble plus de 321 millions de personnes sur tous les continents.

Inspirées par la démarche du Québec dans la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles, les recommandations du Comité reposent sur l’effet combiné d’une stratégie de coopération menée à la fois à l’international et au sein de la fédération canadienne, de même que sur des actions législatives, réglementaires, administratives et budgétaires conduites au Québec. Ces recommandations se veulent complémentaires et doivent donc être poursuivies comme un tout.

Les experts suggèrent notamment que le Québec légifère afin de garantir le droit à la découvrabilité des contenus culturels d’expression française. Le rapport peut être consulté ici.

25 Janvier 2024

Le Centre interuniversitaire d'études et de recherches autochtones (CIÉRA), en collaboration avec l'Institut Tshakapesh et l'Association des étudiants autochtones de l'Université Laval (AÉA), organise son 22e colloque annuel sur les enjeux de la revitalisation et de la réappropriation des langues autochtones. La Chaire UNESCO a le plaisir de s'associer à cet événement à titre de partenaire. 

Plus concrètement, le colloque s’articulera autour :

  1. de la mise en lumière des liens entre les droits linguistiques et le droit à l’autodétermination;
  2. d’une réflexion sur la place des politiques de reconnaissance dans les dynamiques de réappropriation langagière;
  3. sur la mise en avant des stratégies et des moyens de réappropriation langagière dans différents contextes autochtones.

Enfin, le colloque abordera la question des moyens, des limites et des défis de la pérennisation des langues autochtones.

La date limite pour parvenir vos propositions de communications est le 9 février 2024

Pour toutes questions : colloque@ciera.ulaval.ca  

Plus d'informations concernant les propositions de communications

23 Janvier 2024

La Chaire UNESCO avec le Carrefour d'Action interculturelle (CAI) et la Maison de la littérature invitent toutes les personnes migrantes à une journée intergénérationnelle à la Maison de la littérature le jeudi 25 janvier à 15h00.

Cette activité s'inscrit dans le projet de cafés-rencontres portant sur la richesse de la diversité culturelle, mis en place par la Chaire UNESCO et le CAI depuis 2021. 

Plusieurs activités sont au programme dont la visite et la découverte de la Maison de la littérature; le service café et biscuits avec présentation des activités ainsi que les contes québécois. 

L'événement est gratuit mais les places sont limitées. Inscription obligatoire. 

Pour réservation et information, contactez Zachary au courriel suivant : animation.socioculturelle.1@cai-quebec.org; Téléphone: 418-692-1792 poste 236. 

On vous attend nombreux !

08 Janvier 2024

Vers la fin de l'année 2023, les membres de la Chaire ont réalisé plusieurs publications relevant de divers domaines tels que les enjeux entourant la diversité culturelle et l'environnement numérique, les liens entre culture et nature, ou encore la protection de la culture dans les accords en matière de commerce numérique.

Plus précisément, il s'agit des publications suivantes : 

21 Décembre 2023

La Chaire UNESCO et ses membres vous souhaitent un joyeux Noël et une belle et heureuse année 2024 !

Pour votre information, la Chaire prendra une pause pour le temps des fêtes. Elle reprendra le travail à partir du 8 janvier. 

06 Décembre 2023

Les 12 et 13 décembre 2023 s'est déroulé avec succès le colloque international intitulé "La gouvernance du commerce numérique: regards croisés sur des approches divergentes" à Hanoï, Vietnam et en ligne.

Véronique Guèvremont, la titulaire de la Chaire UNESCO, Charles Martin, avocat et membre de la Chaire UNESCO ainsi que Ivana Otasevic, directrice et coordinatrice de la Chaire, se sont prononcés sur les enjeux relatifs à la "Souverainté culturelle et commerce numérique: nouvelle arène, même combat". 

Également, la directrice adjointe, Ivana Otasevic, a participé au Workshop "Cultural diversity and protection of intellectual property rights in the global trade", ayant lieu le 11 décembre 2023 à la Faculty of Law, Foreign Trade University, en s'intéressant à la Convention de l'UNESCO sur la diversité des expressions culturelles, un instrument juridique au coeur de développement durable.

Plus de détails concernant l'événement. 

02 Décembre 2023

Le cinquième Sommet Culture de CGLU se tiendra à Dublin (République d’Irlande) du 28 novembre au 1er décembre 2023, sous les auspices de la Ville de Dublin. Un des objectifs est d'inscrire la culture dans les objectifs du développement durable. Laurence Cuny, membre de la Chaire UNESCO, participe à la rencontre sur les droits culturels, le droit à l'information et l'intelligence artificielle qui se tiendra le vendredi 1er décembre.

Plus de renseignements et le programme de l'événement

29 Novembre 2023

L'Observatoire international sur les impacts sociétaux de l'IA et du numérique (OBVIA), en partenariat avec la Chaire UNESCO, organise une conférence intitulée "L'intelligence artificielle génère-t-elle des normes ? L'exemple de l'art et du droit d'auteur". Cette conférence sera prononcée par Georges Azzaria, professeur de propriété intellectuelle et de méthodologie à la Faculté de droit de l'Université Laval. 

L'événement aura lieu le 5 décembre 2023 de 15h30 à 17h00 dans le local 7102 du Pavillon Charles-de-Koninck, Université Laval (hybride). 

Résumé de la conférence

En survolant l’histoire des relations entre les technologies et le droit, cette conférence tentera de démontrer que le mode opératoire de l’intelligence artificielle redéfinit certaines normes du droit d’auteur et que les enjeux interpellent, plus largement, le monde de l’art et de la culture.

Biographie du conférencier

Georges Azzaria est professeur de propriété intellectuelle et de méthodologie à la Faculté de droit de l’Université Laval. Ses premières recherches ont porté sur les rapports entre l’art et le droit d’auteur, ainsi que sur le statut socio-économique des artistes. Il s’est ensuite intéressé aux technologies numériques, et notamment à l’intelligence artificielle, sous l’angle de la régulation juridique. Depuis 2017, il est le directeur de l’École d’art de son université. M. Azzaria est chercheur membre à l’Obvia. 

Inscription à l'événement

21 Novembre 2023

La Clinique de droit de la culture et du droit d’auteur recrute pour la session d'hiver 2024 !

La Clinique est une occasion unique qui offre aux étudiants en droit, en études internationales et dans les domaines connexes inscrits à l’Université Laval, une expérience pratique en droit international de la culture, en droit de la diversité culturelle et en droit d’auteur.

Plusieurs mandats de différents domaines du droit international de la culture et du droit d’auteur seront offerts à l’hiver 2024, notamment la question de la protection du patrimoine culturel vivant par les villes et les autorités municipales de la région de Québec, la question relative au statut de l’artiste ou encore les enjeux entourant la protection des droits culturels dans l’environnement numérique.

Vous avez jusqu’au 19 janvier 2024 à 17h00 pour nous envoyer votre dossier de candidature.

Plus de détails concernant le processus de sélection et de dépôt de candidature.

Pour toutes questions, vous pouvez contacter Ivana Otasevic, co-responsable de la Clinique, au courriel suivant : ivana.otasevic@fd.ulaval.ca

13 Novembre 2023

Caecilia Alexandre, candidate au doctorat à la Faculté de droit de l'Université Laval et membre de la Chaire UNESCO, participera aux discussions et aux échanges dans le cadre de la table ronde « La francophonie des Peuples autochtones : valorisation et mise en visibilité médiatique et dans l’espace public », qui se tiendra le jeudi 23 novembre 2023, de 11h00 à 13h00, à l'Université Laval (pavillon Charles-De-Koninck, salle DKN-2419) et en ligne (via la plateforme Zoom). 

Lors de cet événement, Le Grand Chef Rémy Vincent, qui représente l’autorité supérieure de la Nation huronne-wendat et dirige les actions de son gouvernement, présentera une allocution d’accueil. Animée par le professeur Charles Moumouni (IPAC), la table ronde réunira, avec Caecilia Alexandre, dont la thèse de doctorat porte sur les droits culturels des peuples autochtones et les Conventions de l’UNESCO relatives au patrimoine, Louis-Jacques Dorais, chercheur en anthropologie linguistique et professeur émérite à l’Université Laval. 

Cet évènement, dont l’Université Laval est l’hôte officiel, est organisé par le Département d’information et de communication, l’Agora francophone, l’Institut du patrimoine culturel (IPAC), l’Observatoire démographique et statistique de l'espace francophone (ODSEF) et Accès savoirs, en partenariat avec le Centre de recherche Culture-Arts-Sociétés (CELAT), le Centre interuniversitaire d’études et de recherches autochtones (CIÉRA), la Chaire UNESCO sur la diversité des expressions culturelles, le Collectif pour la promotion du patrimoine immatériel en francophonie, la Nation huronne-wendat, le ministère des Relations internationales et de la Francophonie et le Centre de la Francophonie des Amériques.

Plus de détails concernant l'événement et les modalités d'inscription

16 Octobre 2023

Du 9 au 13 octobre dernier, la Ville de Québec a accueilli la rencontre annuelle des villes de littérarture UNESCO, un réseau international qui rassemble 42 villes des cinq continents. 

La Chaire UNESCO a participé dans le cadre du panel "Culture and creativity: fundamental in achieving a more sustainable world", organisé par la Commission canadienne pour l'UNESCO (CCUNESCO) le 11 octobre au Centre d'interprétation historique de Sainte-Foy, Québec. Dans le cadre de cet événement, la Directrice adjointe de la Chaire, Ivana Otasevic s'est prononcée sur "Mondiacult Final Declaration and the Importance of Culture and Municipalities in Advancing SDGs". Tout au long du panel, les différents délégués des villes créatives de l'UNESCO ont souligné le rôle crucial de la culture, de la diversité culturelle dans l'atteinte des objectifs de développement durable. 

05 Septembre 2023

La Chaire UNESCO a le plaisir d'accueillir trois conférenciers, Lise Bernard, Charles Martin et Charlotte Tessier lors de la prochaine conférence dans le cadre des Midis de la culture portant sur "La protection de la culture dans les accords de commerce". L'activité aura lieu le jeudi 5 octobre 2023 de 12h30 à 14h00 en mode hybride (Local 2419 Pavillon Charles-De Koninck de l'Université Laval et en ligne (via la plateforme Zoom)). 

Cet événement est organisé par la Chaire UNESCO en partenariat avec la Chaire de recherche sur les nouveaux enjeux de la mondialisation économique (NEME). 

L'inscription est gratuite mais obligatoire. 

Voir pour les modalités d'inscription

En savoir plus sur les conférenciers et leurs interventions: 

Lise Bernard, Candidate au doctorat en droit, en cotutelle entre la Faculté de droit de l’Université Laval et de l’Université de Bordeaux, "Indications géographiques et spécialités traditionnelles garanties : entre préservation de la culture et commerce mondial". 

Résumé de l'intervention : 

Les indications géographiques sont des labels qui « permettent d’identifier les produits qui présentent des qualités, des caractéristiques ou une réputation en raison de facteurs naturels et humains liés à leur lieu d’origine ». Au sein de l’Union européenne (ci-après UE), on distingue les Appellations d’origine protégée (AOP), les Indications géographiques protégées (IGP) ainsi que les Spécialités traditionnelles garanties (STG). Les produits agroalimentaires porteurs de ces labels sont une garantie d’authenticité, de qualité et de savoir-faire auprès des consommateurs, ce qui en fait des produits de grande valeur. Au sein du marché européen, ces indications géographiques sont protégées contre la concurrence déloyale et les pratiques frauduleuses et trompeuses. Ces labels comportent de nombreux bénéfices pour les producteurs, les consommateurs, la préservation du terroir et la culture européenne. C’est pourquoi l’UE souhaite s’assurer que ses produits porteurs d’une appellation ne soient pas usurpés hors du territoire européen. Pour ce faire, et face à des traités multilatéraux décevants, l’UE s’est tournée vers plusieurs véhicules juridiques. L’UE tente d’obtenir la protection de certaines de ses STG grâce à la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO en insistant sur la protection des savoir-faire locaux et des traditions. L’UE se tourne également vers les accords de libre-échange pour faire reconnaître ses AOP et IGP auprès de ses partenaires commerciaux, en insistant sur la nature économique des produits et la nécessité de faire face à la concurrence déloyale.

Charles Martin, Avocat, titulaire d'une Maîtrise en droit international et transnational (Université Laval) et professionnel de recherche à la Chaire UNESCO sur la diversité des expressions culturelles, "Jeux vidéo, diversité culturelle et commerce : le cas des subventions octroyées à l’industrie du jeu vidéo au regard de l’OMC". 

Résumé de l'intervention : 

Le jeu vidéo, une expression culturelle ? Longtemps source de nombreux débats, l’idée que les jeux vidéo appartiennent à la sphère de la culture est dorénavant largement acceptée par le milieu et par plusieurs États dont certains en font une industrie nationale. Média le plus prolifique de son époque, l’industrie du jeu vidéo est en constante croissante et est estimée à plus de trois fois la valeur de l’industrie du cinéma et de la musique combinées. Malgré son importance dans le paysage culturel et commercial, il reste sensiblement étranger au droit. La reconnaissance du jeu vidéo en tant qu’expression culturelle au sens de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles, principal instrument juridique en droit de la culture, après des années d’incertitude amène un nouveau paradigme au volet commercial. L’industrie du jeu vidéo, hautement subventionnée par de nombreux États, est également soumise aux règles de l’Organisation Mondiale du Commerce et les stratégies nationales avec des programmes de subventions ambitieux ne sont pas à l’abris d’une plainte devant l’enceinte internationale du commerce. La culture, particulièrement le secteur de l’audiovisuel, est source de tensions depuis l’instauration du GATT avec des États comme l’Union européenne et le Canada qui lui revendiquent un statut particulier. Certains acteurs tournent maintenant leur regard vers les pratiques des gouvernements pour financer l’industrie du jeu vidéo et en appellent à un examen minutieux des programmes publics. 

Charlotte Tessier, Titulaire d'une Maîtrise en droit international et transnational (Université Laval) et professionnelle de recherche à la Chaire UNESCO sur la diversité des expressions culturelles, "La mise en œuvre de la Convention sur la diversité des expressions culturelles (2005) dans l’enceinte commerciale et sa contribution à la promotion et à la préservation des langues autochtones". 

Résumé de l'intervention : 

Souvent critiquée pour sa plus-value limitée pour les peuples autochtones, la Convention de 2005 n'en reste pas moins un élément fondamental des développements internationaux en la matière. Déjà prouvée pertinente pour les langues autochtones dans sa mise en œuvre au niveau national par les États Parties, elle possède également une influence certaine en matière commerciale.

07 Août 2023

La Clinique de droit de la culture et du droit d’auteur recrute pour la session universitaire 2023-2024 !

La Clinique est une occasion unique qui offre aux étudiants en droit, en études internationales et dans les domaines connexes inscrits à l’Université Laval, une expérience pratique en droit international de la culture, en droit de la diversité culturelle et en droit d’auteur.

Plusieurs mandats de différents domaines du droit international de la culture et du droit d’auteur seront offerts à l’automne 2023, notamment la question de la protection du patrimoine culturel vivant par les villes et les autorités municipales de la région de Québec, la question relative au statut de l’artiste ou encore les enjeux entourant la protection des droits culturels dans l’environnement numérique.

Vous avez jusqu’au 7 septembre 2023 à 17h00 pour nous envoyer votre dossier de candidature.

Plus de détails concernant le processus de sélection et de dépôt de candidature.

Pour toutes questions, vous pouvez contacter Ivana Otasevic, co-responsable de la Clinique, au courriel suivant : ivana.otasevic@fd.ulaval.ca

 

 

24 Juillet 2023

La Chaire UNESCO, le Carrefour d'Action Interculturelle (CAI) et le Musée national des Beaux-Arts du Québec (MNBAQ) organisent un café-rencontre intitulé "Moi et mon musée: un endroit où je m'exprime, je crée et je coconstruis avec les autres", ayant lieu le 27 juillet au Musée des Beaux-Arts du Québec (MNBAQ). Il s'agit d'une activité organisée dans le cadre du Cycle de cafés-rencontres portant sur la richesse de la diversité culturelle, et faisant partie du programme de recherche de la Chaire UNESCO consacré aux expressions culturelles et aux droits culturels des personnes migrantes

Plus précisément, les cafés-rencontres portant sur la richesse de la diversité culturelle souhaitent surtout informer et sensibiliser les personnes migrantes/les nouveaux arrivants sur les différentes opportunités leur permettant de participer pleinement à la vie culturelle de la ville de Québec. L'un des principaux objectifs visés par ces rencontres, c'est de permettre à ces personnes d'exercer leurs droits culturels, et ainsi pouvoir accéder, participer et contribuer à la vie culturelle de la société d'accueil. La culture et les arts sont des moyens par excellence permettant une meilleure inclusion des personnes migrantes dans les sociétés d'accueil.

Lors du présent café-rencontre, les participants prendront part à la création d'une ambiance sonore qui sera diffusée dans le cadre de l'exposition Voir la nuit, une exposition qui se déploie autour du thème de la nuit et des nocturnes. Cette exposition sera proposée par le Musée à compter du 2 novembre 2023. Également, les participants auront l'occasion d'assister à un atelier de création portant sur le thème de la nuit, et qui sera animé par les guides du Musée. 

L'inscription est gratuite mais obligatoire : sandy.l@cai-quebec.org ; 418-692-1762 poste 236.

19 Juin 2023

Sous la thématique « Parcours interculturels et migratoires complexes : trajectoires, stratégies et réponses institutionnelles », le XIXe Congrès international de l’ARIC et le IIe congrès international de l’ÉDIQ vise à créer un espace pluridisciplinaire et international de partage des connaissances scientifiques, des savoir-faire et des pratiques entre personnes s’intéressant aux enjeux touchant l’immigration, la diversité culturelle et la recherche interculturelle. Cet événement offre une occasion de réflexion collective, ainsi qu’un espace de rencontre entre des chercheur·e·s, des étudiant·e·s, des praticien·ne·s et des artistes du Nord et du Sud global. 

La Chaire UNESCO participe à cet événement. Véronique Guèvremont, la titulaire de la Chaire, Laurence Cuny, membre de la Chaire et candidate au doctorat à la Faculté de droit de l'Université Laval ainsi que Ivana Otasevic, directrice adjointe de la Chaire, se pronoceront sur "Les expressions culturelles des personnes migrantes et les technologies numériques: entre opportunités et défis". 

L'événement a lieu du 19 au 23 juin 2023 dans le Pavillon Charles De-Koninck (DKN) de l'Université Laval. 

Pour plus de détails concernant l'événement

Consulter le programme de l'événement

14 Juin 2023

La Chaire UNESCO participe à l'événement Rendez-vous de la pluralité, organisé par Culture Capitale-Nationale et Chaudière-Appalaches (CCNCA). Cet événement a pour objectif de sensibiliser le grand public et le milieu théâtral professionnel à la richesse et aux défis qu’implique la rencontre concrète, sur les scènes d'ici et d'ailleurs, de l’ensemble des réalités de la société québécoise, dans toute sa diversité, culturelle, sociale et de genre. L’événement a aussi pour but de créer un contact avec l'ensemble des artistes issus de la diversité pour pouvoir davantage collaborer ensemble. 

La directrice adjointe, Ivana Otasevic, représentera la Chaire à cette occasion et présentera le programme de recherche de la Chaire UNESCO sur la protection des droits culturels et des expressions culturelles des personnes migrantes dans les sociétés d'accueil. Son intervention s'intitule Être un.e artiste migrant.e dans la société québécoise: quels enjeux et quels défis?

L'événement aura lieu le 16 et le 17 juin au Théâtre Périscope. 

Le grand public et l'ensemble du milieu culturel de la Capitale-Nationale et de Chaudière-Appalaches sont invités à prendre part à cet évènement gratuit.

Pour consulter la programmation détaillée et vous inscrire à l'événement

08 Juin 2023

Laurence Cuny, candidate au doctorat à la Faculté de droit de l'Université Laval et membre de la Chaire, publie un chapitre dans le livre Art and Human Rights; A Multicultural Approach to Contemporary Issues, édité par Fiana Gantheret, Nolwenn Guibert et Sofia Stolk, Edward Elgar Publishing. 

Sa contribution s'intitule "Progressive autonomy of artistic freedom in international law: The contribution of the UN in promoting new economic, social, and cultural rights-based approaches".

Résumé de la publication : 

The Book brings together experts in the fields of art, cultural heritage, social justice, human rights, international law, and transitional justice, and builds bridges between the notions of art and aesthetics, human rights, universality, and dignity. It explores a world in which art and justice enter a discussion to answer questions such as: can art translate the human experience? How does humanity link individuality and community building? How do human beings define and look for their identity?  

Voir plus de détails concernant la publication

07 Juin 2023

Un atelier sur la découvrabilité d’une diversité d’œuvres littéraires québécoises dans l’environnement numérique se tiendra les 13 et 14 juin au Monastère des Augustines, à Québec. Cet atelier, réunissant divers acteurs de la chaîne du livre au Québec, s’inscrit dans le cadre de la phase 2 du projet de recherche intitulé : « Identifier les préoccupations et besoins des acteurs du milieu du livre québécois face à l'utilisation de l'IA et des algorithmes : vers des politiques publiques aptes à favoriser la découvrabilité d'une diversité d’œuvres littéraires québécoises dans l'environnement numérique ». Ce projet de recherche est financé par l’Observatoire international sur les impacts sociétaux de l’IA et du numérique (OBVIA) dans le cadre du 1er volet d’appel à projets innovants (2020-2023).

Cette recherche est réalisée sous la direction de Véronique Guèvremont, professeure titulaire à la Faculté de droit de l’Université Laval, titulaire de la Chaire UNESCO sur la diversité des expressions culturelles et co-responsables de l’Axe Arts, médias et diversité culturelle de l’Observatoire international sur les impacts sociétaux de l’IA et du numérique (OBVIA). Il est coordonné par Iris Richer (Candidate au doctorat en droit, Université Laval). 

L’équipe de recherche est composée des co-chercheurs : Pierre-Luc Déziel (Professeur, Faculté de droit, Université Laval), Christian Gagné (Professeur, Département de génie électrique et de génie informatique, Université Laval), Audrey Durand (Professeure, Département d’informatique et de génie logiciel, Université Laval), René Audet (Professeur, Département de littérature, théâtre et cinéma, Université Laval), Richard Khoury (Professeur, Département d’informatique et de génie logiciel, Université Laval), Audrey Laplante (Professeure, École de bibliothéconomie et des sciences de l’information, Université de Montréal) et Vincent Gautrais (Professeur, Faculté de droit, Université de Montréal).

05 Juin 2023

La Chaire UNESCO participe aux travaux de la 9e session de la Conférence des Parties à la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles, qui se tiendra au Siège de l'UNESCO à Paris du 6 au 8 juin 2023.  

La titulaire de la Chaire, Véronique Guèvremont, suivra de près les débats et les échanges autour de la mise en oeuvre de la Convention de l'UNESCO de 2005 dans l'environnement numérique, ainsi que sur les mesures de traitement préférentiel pour les biens et services culturels, et à l'égard des artistes et autres professionnels de la culture provenant des pays en développement. 

Notamment, au cours de cette session, la Conférence des Parties déterminera les orientations stratégiques qui sous-tendront les activités futures du Comité intergouvernemental pour la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles pour la période 2024-2025 et élira également les 12 nouveaux membres du Comité. Le renforcement de la collaboration avec les parties prenantes de la Convention, y compris les organisations de la société civile, les micros, petites et moyennes entreprises culturelles et les institutions et organisations culturelles, sera également examiné.

Plus de détails concernant la 9e session de la Conférence des Parties à la Convention de l'UNESCO de 2005

24 Mai 2023

La première édition de l'école d'été de la Chaire UNESCO intitulée "Protéger et valoriser les patrimoines, la diversité culturelle et la créativité : une approche basée sur les droits de la personne", s'est tenue du 15 au 19 mai 2023 sur le campus de l'Université Laval (Québec, Canada). Cet événement organisé par la Chaire UNESCO sur la diversité des expressions culturelles, en partenariat avec la Chaire UNESCO pour les droits de l'homme et la démocratie, l'Observatoire de la diversité et des droits culturels de Fribourg, le Centre de recherches Cultures – Arts – Sociétés (CELAT) et l'Institut du patrimoine culturel (IPAC), a eu comme objectif principal d'étudier les conventions culturelles de l'UNESCO en les analysant sous la perspective des droits de la personne, et plus particulièrement des droits culturels. 

Sous la responsabilité de Véronique Guèvremont, titulaire de la Chaire UNESCO et de l'équipe pédagogique composée de Johanne Bouchard, Laurence Cuny et Ivana Otasevic, ainsi que l'accompagnement de Patrice Meyer-Bisch, les étudiants/es en provenance de diverses disciplines, ont activement pris part dans les discussions et les échanges autour de plusieurs thématiques abordées pendant la semaine. Ils ont également été mis en situation et réalisé des cas pratiques. 

Le programme de l'école d'été a été structuré autour de quatre grands thèmes : 1) Les concepts fondamentaux et les liens entre le droit international de la culture et le droit international des droits de la personne ; 2) La protection et la valorisation du patrimoine culturel en période de paix ; 3) La protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles et de la créativité ; 4) La protection du patrimoine culturel en temps de crise. Enfin, la dernière journée de l'école d'été a permis de mener une réflexion sur les droits culturels des personnes migrantes, avec la participation de la Rapporteuse spéciale des Nations Unies dans le domaine des droits culturels, Alexandra Xanthaki, qui a salué les travaux de la Chaire comme pionniers dans cette matière. Cette journée s'inscrit dans le cadre du Programme de recherche de la Chaire UNESCO sur la protection des droits culturels et des expressions culturelles des personnes migrantes dans les sociétés d'accueil.

Programme de l'activité

Notices biographiques des conférenciers

25 Avril 2023

Lors du colloque international du CELAT « Savoirs au pluriel : savoir partager et savoirs partagés », la directrice adjointe de la Chaire, Ivana Otasevic, présentera le programme de recherche de la Chaire portant sur la protection et la promotion des droits culturels et des expressions culturelles des personnes migrantes dans les sociétés d'accueil

Sa présentation s'intitule « La protection et la promotion des droits culturels et des expressions culturelles des personnes migrantes dans les sociétés d’accueil : un programme de recherche orienté vers des actions concrètes ». 

L'événement a lieu le 26 et le 27 avril 2023 à la Chaufferie du pavillon, Coeur des sciences de l'UQAM. 

Consulter le programme de l'événement